Nous connaissons maintenant la liste des 13 projets qui ont été retenus pour les tests grandeurs natures qui seront réalisés notamment à Nice en 2010. A cette occasion, Christian Estrosi débloque plusieurs millions d’euro pour mener à bien ces projets très innovant. Ces tests  ont pour but de promouvoir de nouvelles applications dans des secteurs très variés de la vie quotidienne : transport, ville, musées, santé, sécurité, services à la personne ou encore agroalimentaire.

Voici la liste des projets retenus :

Acronyme Thématique Porteur
Bpass+ Transport Véolia Environnement
Mobemo Accès entreprises et services Gemalto
NFC SCM Services grande distribution, transport, tourisme Cassis International Europe
Nice future campus Services aux universités / étudiants Extelia
Smart Muse Musée Connecthings
Must Téléphone NFC sur Android France Telecom
Altess Paiement sans contact Atos Wordline
NFC 2UI Services mobiles sans contact Cassis International Europe
STAM-RFID Santé Lamap
La Vitrine Intelligente Commerce, boutiques Cleor S.A.
Digiprice Commerce, distribution MPE Technology
IDviandes Agroalimentaire (viandes) SVA Jean Rozé
Matrice Services à la personne (CESU) Apologic Informatique Applications

* BPass+ permettra à Veolia, l’opérateur de transport de la communauté « Nice Côte-d’Azur », de proposer à l’usager un service de rechargement et de stockage de son titre de transport directement sur son téléphone mobile NFC ;

* MoBEMo, porté par Gemalto, vise à proposer aux entreprises ou aux collectivités une solution « clé en main » de migration des différents badges sans contact de leurs employés (accès aux bâtiments, badge de cantine, authentification du poste de travail, etc.) sur un téléphone mobile NFC ;

* NFC SCM, porté par Cassis International, vise à mettre en place un système interopérable et standard pour la billettique et les coupons de fidélité sur téléphone mobile NFC ;

* Nice Future Campus, auquel contribue un large partenariat réuni autour d’Extelia, constituera un grand espace d’expérimentation sur les services mobiles sans contact auprès des étudiants du campus de l’Université de Nice-Sophia Antipolis ;

* Smart Muse, porté par Connecthings, permettra de mettre en place dans les musées (expérimentations prévues au Centre Pompidou et dans le Vieux Nice) un système de visite intelligent reposant sur la lecture de tags RFID pour accéder à des contenus contextualisés ;

*  Must, porté par Orange, vise à développer une interface de programmation NFC (mobile sans contact) sur les téléphones fonctionnant sous le système d’exploitation Android de Google, puis d’expérimenter les usages de ces téléphones au Mont Saint-Michel ;

* Altess, projet proposé par Atos Worldline, développera et expérimentera une plateforme ouverte permettant d¿effectuer de manière sécurisée des transactions sur Internet, à l’aide d’une carte de paiement sans contact et d’un lecteur connecté à bas coût ;

* NFC 2UI, coordonné par Cassis International, visera à développer des interfaces utilisateur de services mobiles sans contact (paiement, transport, fidélité) portables sur toutes les plateformes de terminaux ;

* STAM-RFID (porté par la société LAMAP) développera une solution au profit des établissements hospitaliers pour améliorer la traçabilité des archives médicales par l’utilisation de la RFID ;

* Vitrine Intelligente, porté par Cléor, développera une solution de traçabilité et de gestion de stock en temps réel dans les magasins pour le secteur de l”horlogerie, bijouterie, joaillerie par RFID Ultra haute fréquence ;

* Digiprice, coordonné par MPE Technology, vise à développer un système destiné aux surfaces de vente de textiles, combinant les fonctions d’inventaire en temps réel, d’affichage dynamique des informations sur les produits, d’antivol et localisation, et de fidélisation de la clientèle ;

* IDVIANDES, proposé par SVA Jean Rozé, permettra la diffusion des technologies RFID dans la chaîne logistique des viandes de boucherie afin de l’optimiser (traçabilité en temps-réel, etc.) ;

* Matrice, porté par Apologic, vise à développer et expérimenter l’utilisation des Chèques emploi service universels (CESU) mobiles à la place du papier, permettant ainsi le traitement de l¿information sur le nombre d’heures réalisées au domicile via la lecture de badges sans contact par l¿intervenant à domicile et le paiement de la prestation correspondante.