Des puces partout? Elles arrivent déjà dans les journaux… C’est le journal Amusement qui s’est prêté au jeu, intégrant dans ses pages une puce qu’il sera possible de décrypter grâce au Mir:ror, un lecteur mis au point par Violet, l’entreprise, française elle aussi, qui par ailleurs est déjà le “père” du Nabaztag, sympa petit lapin intelligent.

Comment cela marche?

Concrètement, il suffira de poser votre magazine sur le Mir:ror pour voir apparaître à l’écran de votre ordinateur tout un stock d’images, de vidéos stockées dans le magazine. Il y aura même un jeu vidéo dans cette première expérimentation ! Le plus intéressant est que tous ces contenus seront augmentables à distance ! Astucieux et sans doute un avenir pour la presse “traditionnelle” qui voit là une manière de se rendre plus interactive.

L’information dématérialisée

“Et si un simple magazine de 700 grammes pouvait à la fois être fait de papier, d’encre, de composants électroniques et de contenus numériques ? Et si le contenu d’un magazine se prolongeait dans le monde de la toile ? Et si la dissociation entre presse écrite et contenu numérique devenait définitivement caduque ?” interroge t-on chez Violet.

« J’ai imaginé ce magazine d’un nouveau genre en réfléchissant au rapports que le papier peut entretenir avec l’information dématérialisée. En lançant AMUSEMENT, nous souhaitions reformuler la presse technologique à l’ère d’Internet, en proposant un véritable magazine-objet” détaille Abdel Bounane, directeur de la rédaction d’Amusement.

Une ébauche du Web 3.0

C’est également une des pistes du web 3.0, c’est à dire la connexion des objets entre eux dont nous parlait Tim O’Reilly, l’inventeur du web 2.0, ici.

Source : http://blogs.lexpress.fr