Passe Navigo, carte Velib, passe d’entreprise, etc. : la carte sans contact investit chaque jour un peu plus nos portefeuilles. Outre la place occupée, la multiplication des cartes pose des problèmes au quotidien, puisqu’il est impossible d’en utiliser une si une autre est à sa proximité. En outre, la conception d’une nouvelle carte demande des compétences nombreuses et complexes à maîtriser, ce qui les rend difficilement accessibles à de nombreuses entreprises, malgré l’intérêt qu’elles peuvent y porter.

La solution attendue était l’intégration de ces éléments dans des téléphones mobiles, mais leur réalisation a été reportée aux calendes grecques et pose plus de problèmes qu’elle n’en résout, notamment dans les lieux où les téléphones doivent être éteints. La startup bretonne TazTag présentait donc sur le Cebit sa solution : la TazCard.

La TazCard est une carte NFC (Near Field Communication, ou communication en champ proche) multifonction sécurisée au format carte de crédit, de seulement 6 mm d’épaisseur.

Elle intègre un écran tactile, un lecteur d’empreintes digitales et plusieurs interfaces de communication (NFC, USB, ZigBee). Elle peut être utilisée pour toutes sortes d’applications sécurisées ou non, comme le contrôle d’accès, le ticketing, le payement ou n’importe quelle application personnalisée. Sa programmation passe par un simple SDK Java, accessible par n’importe quel développeur disposant de compétences dans ce domaine. A la différence des cartes dédiées, chaque fonction peut être activée ou désactivée par le porteur, et la carte est inutilisable sans l’empreinte digitale de celui-ci, ce qui garantit sa sécurisation.

TazTag, qui s’appuie sur de grands industriels pour la production en volume de la TazCard, est en contact avec plusieurs grands comptes intéressés par sa solution et est en train de finaliser son programme de recrutement de partenaires développeurs. Une plate-forme d’avenir, à surveiller de près…

Source :  http://www.itrmobiles.com/