La technologie NFC est prometteuse mais le manque de terminaux constitue un problème à son adoption de masse. La GSMA ( GSM Association, qui regroupe les principaux opérateurs mobiles de la planète ) lance un appel à l’industrie mobile pour rendre disponible cette fonctionnalité dans les mobiles dès mi-2009.Les analystes rivalisent de prévisions affirmant que ce marché progressera rapidement une fois mis à disposition du public  tandis que le gouvernement a mis en place un cadre de travail, par l’intermédiaire du Forum du Sans Contact Mobile, pour en canaliser le développement.

Cependant, il n’existe pas encore de terminaux mobiles NFC en nombre suffisant pour permettre au marché de démarrer, et surtout de décoller. Les développeurs NFC sont limités par le faible choix de mobiles compatibles, les opérateurs veulent que le nombre d’applications augmente avant d’en faire un argument marketing et les fabricants attendent le feu vert des opérateurs pour concevoir des téléphones NFC qui ne soient pas uniquement des modèles de démonstration dans les pilotes.

La GSMA lance donc un appel à l’industrie mobile afin que les premiers mobiles NFC soient disponibles dès mi-2009.

Elle demande notamment à ce que les standards développés par l’ ETSI ( European Telecommunications Standards Institute ), comme le protocole SWP ( Single Wire Protocol ), qui assure l’interface entre module NFC et carte SIM, soient rapidement pris en compte et intégrés.

Ce choix n’est pas anodin puisqu’il permettra aux opérateurs de contrôler l’accès aux applications NFC directement depuis la carte SIM, faisant d’eux des interlocuteurs obligés pour le déploiement de tels services auprès du public.

Déjà, la GSMA a lancé l’initiative Pay-Buy-Mobile, qui regroupe une série d’expérimentations autour du paiement sans contact. Une quinzaine de pays seront prochainement impliqués dans des pilotes menés par 15 opérateurs mobiles.

En France, l’initiative Payez Mobile est bien avancée et souligne l’intérêt de la technologie par ses enquêtes de satisfaction. Mais en attendant la disponibilité des mobiles NFC, il existe d’autres concepts qui cette fois ne font pas obligatoirement appel à un contrôle étroit de la part des opérateurs.

Twinlinx et Mobile Distillery, deux sociétés françaises, ont ainsi présenté un sticker NFC à coller au dos d’un mobile et qui en offre toutes les fonctionnalités grâce à un lien Bluetooth. Une autre façon d’avoir accès à la technologie dès 2009.

Source : www.generation-nt.com