Les banques et les opérateurs membres du programme Payez Mobile ont dressé un “bilan positif” des tests de paiement par téléphone mobile lancés en novembre 2007 à Caen et Strasbourg. Ce dispositif a fonctionné quels que soient la banque, l’opérateur mobile, le terminale de paiement et le commerçant équipé.
Pas moins de 1.000 personnes et 500 commerçants ont essayé cette technologie qui permet de régler ses achats en passant un mobile équipé d’une puce NFC devant un lecteur spécifique.

Grâce aux puces NFC, les mobiles peuvent s’utiliser comme une carte de credit pour le réglement des achats.

Plus de 90% des clients testeurs interrogés trouvent ce moyen de paiement “pratique, rapide et simple à utiliser”, et 94% le recommanderaient à leurs proches. Quant aux commerçants, ils sont 80% à avoir apprécié ce mode de transaction.

Lors de cette première phase de tests, les clients participant à l’opération ont effectué des achats dans une fourchette de prix comprise entre 20 centimes et 250 euros.

“Au regard de ces résultats encourageants et à la demande de la grande distribution, l’expérimentation Payez Mobile a d’ores et déjà été intégrée dans le système de caisse de trois grandes enseignes : les magasins Décathlon, Intermarché et Leroy Merlin”, indique le groupement, qui ajoute que cette expérience sera reconduite en 2009.

Par ailleurs, les membres de Payez Mobile ont décidé de créer l’Association Européenne “Payez Mobile”, afin de “favoriser et accélérer le déploiement du paiement mobile”. Cette association travaillera par ailleurs avec le “Forum des services mobiles sans contact”, créé en mai 2008 à l’initiative de Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation.

Payez Mobile regroupe aujourd’hui sept banques (BNP Paribas, Crédit Agricole-LCL, Crédit Mutuel-CIC, La Banque Postale, le Groupe Caisse d’Epargne, Société Générale et le Groupe Banque Populaire), et quatre opérateurs mobiles (Bouygues Telecom, Orange, SFR et NRJ Mobile).

Selon le cabinet d’études Jupiter Research, les transactions effectuées par téléphone mobile devraient représenter 22 milliards de dollars en 2011. Le Japon est l’un des pays les plus avancés sur cette technologie, avec près d’un téléphone sur deux équipé.

Source : www.zebulon.fr