Le « Plan Numérique 2012 » a été présenté officiellement lundi 20 octobre 2008 à l’Élysée par Eric Besson, le secrétaire d’État au Développement de l’économie numérique. De nombreux sujets ont été abordés à travers, bon nombre d’entre eux touchant le monde de l’internet et des services mobiles.

Voici un extrait de l’article 2.8 : Stimuler les services sans contact pour les usages mobiles

“La technologie du NFC (Near Field Communication) permet d’effectuer des échanges de données à courte
distance entre un mobile et un lecteur sans contact. Appliquée au téléphone mobile, elle peut donc en faire un portefeuille électronique capable d’offrir des services de paiement, de transport, de fidélité… De nombreuses expérimentations sont actuellement en cours.

Le principal frein au développement des services sans contact sur mobile tient à la structuration de l’écosystème et au besoin d’un accord des principaux acteurs autour d’une solution technique commune et d’un modèle économique rentable.

En effet, un service de paiement sur mobile doit fonctionner pour plusieurs banques, plusieurs opérateurs, plusieurs lecteurs et plusieurs terminaux mobiles. Mais afin d’atteindre une masse critique et d’être universelle, la solution retenue doit aller au-delà et permettre la cohabitation de plusieurs services. Les discussions autour de ces règles techniques et des modèles économiques sont déjà engagées au sein des pôles de compétitivité, et au sein de l’Association française du sans contact mobile regroupant les seuls opérateurs.

Dès lors, il semble nécessaire de stimuler ces discussions afin que la France, qui dispose d’atouts industriels clés, puisse conserver son leadership en Europe et rejoindre des pays comme le Japon ou la Corée du Sud où l’usage des objets communicants pour les services de paiement par exemple est très répandu. Dans cette optique, un forum des services mobiles sans contact a été créé pour être le catalyseur des discussions entre l’ensemble des acteurs de la filière (opérateurs, mais aussi industriels, banques, distributeurs…).

Le forum des services mobiles sans contact a été chargé d’assurer un certain nombre de missions : coordination entre les acteurs, étude des retombées économiques… En complément, les pouvoirs publics (État et collectivités territoriales) veilleront à la réalisation d’actions complémentaires afin de stimuler l’écosystème.

Action n°66 : Accompagner le lancement en 2009 par les acteurs du Forum de bouquets de services sans contact mobiles commerciaux dans plusieurs villes de France.
Le bouquet de services intégré aux téléphones mobiles comprendra les titres de transport, un moyen de paiement, des cartes de fidélité
ou des tickets de cinéma.

Action n°67 : Étudier avec les acteurs du Forum la nécessité de modifier le cadre réglementaire pour permettre le développement des services mobiles sans contact (usage du téléphone comme moyen de paiement…).

Action n°68 : Veiller à la mise aux normes rapide du parc de lecteurs sans contact installé dans les réseaux de transport, afin que ce parc soit compatible avec les normes internationales.

Action n°69 : Définir d’ici au début de l’année 2009, dans le cadre d’un groupe de travail regroupant la DCSSI et les acteurs du Forum, les exigences de sécurité permettant de stocker et d’exécuter des applications sensibles (paiement par exemple) dans un téléphone.

Action n°70 : Faire émerger, d’ici au milieu de l’année 2009, une solution générique de “carte ville” téléchargeable dans les mobiles permettant l’accès aux services publics locaux (cantine, bibliothèque, piscines..) qui puisse être exportée ensuite hors de l’Hexagone.”

Source : http://francenumerique2012.fr/pdf/081020_FRANCE_NUMERIQUE_2012.pdf