Après les contenus générés par les utilisateurs et les technologies dynamiques, la Commission européenne ouvre une consultation publique sur les initiatives publiques et privées qui peuvent être prises pour exploiter les possibilités de la prochaine génération Web.

Le Web 2.0 a été perçu par certains comme une réelle dynamique qui place l’utilisateur au centre des applications et des technologies Web fixes et mobiles (blogs, wikis, VoIP, Ajax…).

Afin de d’optimiser le version Web 3.0, l’exécutif européen souhaite donc recueillir l’avis des internautes et des organisations sur les initiatives à mettre en oeuvre pour accompagner le développement de services commerciaux en ligne, de services nomades basés sur le GPS, de TV mobile et d’étiquettes intelligentes (RFID) placées au coeur de « l’internet des objets ».

« L’internet du futur va changer notre société d’une manière radicale », a souligné Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la société de l’information et des médias. Avant d’ajouter : « le Web 3.0 est synonyme d’activités commerciales, sociales et de divertissement, en tous lieux et à tout moment, à l’aide de réseaux rapides, fiables et sûrs. Il met fin à la distinction entre connexions mobiles et fixes et annonce une multiplication par dix de la portée de l’univers numérique d’ici à 2015 »

Source : www.neteco.com