Selon une étude de Juniper Research, le marché du NFC mobile représentera 700 millions d’utilisateurs d’ici 2013 après passage du point critique situé entre 2011 et 2013.Les attentes sont très fortes vis à vis de la technologie NFC intégrée dans les téléphones portables dans la mesure où elle va permettre la création d’une infinité d’interactions et donc de services à proposer aux utilisateurs par les opérateurs mobiles associés à des partenaires ( fournisseurs de services, institutions bancaires, etc ).

L’année 2008 a vu l’accélération de la mise en place d’un environnement du NFC en France, avec la création d’un Forum des services mobiles sans contact chargé d’encadrer des initiatives économiques et une Association Française du sans contact mobile qui réunit l’expérience acquise des trois opérateurs mobiles français.

On compte de nombreuses possibilités offertes par le NFC dans un téléphone, le transformant en porte-monnaie électronique ( paiement sans contact ), en outil d’authentification ou en support de téléchargement de contenus, mais ce ne sont que quelques-unes des activités les plus évidentes qui seront mises en oeuvre.

Cet engouement autour de cette technologie s’explique par les promesses de revenus générés via des services pour les opérateurs et les partenaires. Et selon le cabinet d’études Juniper Research, les projections du nombre d’utilisateurs à moyen terme justifient ces initiatives.

En effet, en supposant que la masse critique du marché soit atteinte entre 2011 et 2013, les analystes estiment qu’on comptera 700 millions d’utilisateurs de téléphones portables compatibles NFC en 2013, qui l’utiliseront au quotidien pour régler de menus achats.

Juniper Research estime que l’essentiel du marché actuel est représenté par le Japon et sa technologie Sony FeliCa intégrée depuis plusieurs années dans les téléphones et distribuée par les principaux opérateurs du pays. On estime à 50 millions le nombre de ces combinés NFC déjà écoulés.

Selon les analystes, l’avenir proche appartient aux marchés  des Etats-Unis, d’Europe de l’Ouest et d’Asie du Sud-Est, pour lesquels les téléphones NFC représenteront plus de 25% des ventes de mobiles dans ces régions.

Le gouvernement japonais s’est d’ailleurs récemment inquiété de l’avenir de la technologie FeliCa, cantonnée au seul marché local, et prévoit un plan d’extension à d’autres marchés dans le monde. Toutefois, les technologies concurrentes ont désormais atteint un stade bien avancé, comme le prouvent les expérimentations à grande échelle comme l’initiative Payez Mobile.

Source : www.generation-nt.com