Les japonnais restent de marbre face au nouveau mobile d’Apple malgré l’enthousiamse des européens !
Selon eux, on peut trouver beaucoup mieux…

Au mois de juillet prochain, Apple sortira la seconde version de son téléphone portable iPhone. Au Japon, c’est SoftBank, troisième opérateur mobile du pays, qui aura l’exclusivité pour sa distribution.

En effet, si tous les yeux se sont tournés vers lui lors de sa présentation à la conférence WWDC 2008 orchestrée par Steve Jobs, le grand patron d’Apple, et si nombreux sont ceux à attendre sa disponibilité, le nouvel iPhone ne semble pas intéresser les Japonais plus que ça. Selon une étude menée par le cabinet d’études marketing Ishare auprès de 500 personnes âgées de 20 à 49 ans, 91,6 % n’ont aucunement l’intention de s’en acheter un ( 87,9 % pour les hommes et 95,3 % chez les femmes ).

Malgré toute la communication et sa facilité de prise en main, les japonnais ne sont donc pas séduits.
La cause probable : trop exigeants et habitués à une avance permanente dans les nouvelles technologies.

Certains déplorent en effet des technologies qu’ils utilisent au quotidien et dont le mobile iPhone est dépourvu : réception de la télévision numérique, technologie NFC pour se servir du mobile comme porte-monnaie ou ticket de métro, lecture des codes barres deux dimensions sur les affiches ou les magazines pour acheter en ligne par exemple.

Ils pointent également un autre problème : la batterie ne peut être changée soi-même. Comme l’indique Ishare, citée par l’AFP, ” dans le cas d’un contrat de deux ans imposant de conserver le même téléphone, cette lacune peut constituer un problème “.

Quel est donc l’intérêt d’avoir un téléphone au Japon qui n’est pas équipé du NFC ?!
Source : génération-nt.com