Depuis quelque mois, la banque Accord se met au sans contact. Elle expérimente cette nouvelle technologie dans sa région pour le paiement (via cartes à puce et étiquettes intelligentes). EuraRFID sera mis en place dès cet automne sur le site Euratechnologies à Lille. 

Les technologies sans contact prennent la forme de cartes à puces ou d’étiquettes intelligentes en transmettant des informations grâce au RFID. Ces dispositifs permettent d’assurer la traçabilité des produits, de lutter contre la contrefaçon, de contrôler les accès, de mettre au point de nouveaux moyens de paiement… Les débouchés sont multiples. « Le marché de la RFID a plus que doublé de 2006 à 2007 pour atteindre 5 milliards d’euros. Ce chiffre devrait être multiplié par cinq dans les dix ans. »
La plateforme est déjà lancée et intégrera le site d’Euratechnologies à Lille à son ouverture, en novembre. Elle s’installera dans un premier temps des locaux de 500 m². À terme, une dizaine de personnes devraient y travailler. «  Nous ferons monter les investissements progressivement jusqu’à 1,3 million d’euros dans les trois années qui viennent, précise Pierre de Saintignon. Nous chercherons des financements européens. »

2 millions d’euros ont été octroyé par l’Etat sur 3 ans au futur centre national Cen@rfid, sans quoi ce projet n’aurait pas été réalisable.

Source : www.lavoixeco.com