Les transactions effectuées avec son téléphone mobile: envoi d’un SMS ou au passage du mobile sur une borne, seront monnaies courante d’ici 2012…

Depuis 2007, le paiement sur mobile fait l’objet de nombreuses expérimentations en France. SFR, Orange et Bouygues Telecom ont même créés un groupe de travail afin de promouvoir les services qu’offre la puce sans contact intégrée au mobile: réservation de billet, paiement…

Bien que cette technologie soit le quotidien des japonnais et coréens, il va falloir attendre avant qu’elle ne soit plébiscitée en France. Orange promet le sans contact en 2008 mais le cabinet Sia Conseil, dans une étude consacrée au sujet, affirme que les achats sur mobile représenteront “7% des transactions en volume à fin 2012, soit plus de 2 millards d’opérations de paiement annuelles”.

Succès?

2/3 des transactions sur mobile remplaceront les opérations actuellement réalisées en espèces, notamment pour les montants inférieurs à 20€. Pas d’inquiétude donc pour la carte bancaire, réservée aux gros achats et aux retraits à l’étranger. Mais afin d’éviter de payer l’encaissement des chèques, et l’abonnement annuel à la carte bancaire, les utilisateurs pourraient préférer le paiement sur mobile.

Ou effet Moneo?

Toute autre destinée, le paiement sur mobile pourrait ne faire aucun adepte comme Moneo. Malgré des enquêtes clients positives, ce  porte-monnaie électronique a été boudé par les français.

D’autre part, devoir changer de mobile en case de vol ou perte, et souscrire à un service auprès de sa banque constituent de sérieux freins pour le consommateur. Le succès des paiements sans contact dépendra donc essentiellement du modèle économique choisi.

Serez-vous un adepte?

Source: http://www.tekit.fr