o2 walletVisa Europe a annoncé sa participation au premier projet pilote NFC à grande échelle, nommé “O2 Wallet” qui se déroulera à Londres…

Ce projet consiste à étudier l’utilisation des téléphones portables, comme moyen de paiement, comme moyen d’accès à des événements, et comme titre de transport; remplaçant la carte londonnienne Oyster. Durant six mois, plus de 500 clients de O2 (17,8 millions de clients), vont tester les services et les fonctionnalités proposés aux futurs utilisateurs de mobile NFC. Pour l’occasion des certaines d’affiches ont été mises en place avec des puces intégrées pour favoriser l’usage de l’internet mobile.

L’application O2 Wallet sera accessible à partir du menu principal du téléphone. Le consommateur utilisera son appareil pour payer ses achats, pour circuler dans le métro et les autobus. A noter que les fonctions de base du mobile comme mettre un appel vocal ou recevoir un SMS ne perturbent en rien les services NFC.

Visa Europe

La participation de Visa Europe au projet O2 Wallet est la suite logique des étapes du récent projet VisapayWave sans contact à Londres. Ce projet permettra notamment d’optimiser les expériences acquises lors de projets mobiles similaires menés un peu partout dans le monde.  Il a pour vocation de “rendre les paiements électroniques encore plus accessibles, flexibles et faciles à utiliser”, explique Sandra Alzetta, Senior Vice President, Innovation and Acceptance, Visa Europe.

Un Nokia 6131 NFC

Un téléphone Nokia 6131 NFC équipé de nombreuses applications NFC, dont Oyster (titre de transport), sera remis aux participants du projet. Ils l’utiliseront de façons différentes afin de tester tous les services proposés, à Londres, par les nombreux partenaires de ce projet, dont Visa Europe, Transport for London, TranSys, Barclaycard, Nokia et AEG.

Deux phases

Pendant la première phase du projet (de novembre à février), une carte pré-payée Barclaycard Visa sera chargée sur le combiné de 225 participants au projet. Cette carte leur permettra d’effectuer des achats pour un montant inférieur à 10 livres, dans les magasins de Londres acceptant actuellement les paiements Visa payWave. 

La deuxième phase du projet, qui durera de février à mai 2008, sera dédiée aux achats supérieurs à 10 livres nécessitant un code PIN et des fonctions de recharge de crédit.

Evaluation

A l’issu de cette expérimentation, chaque participant du projet présentera ses remarques à propos des services proposés, et plus particulièrement concernant la facilité d’utilisation, l’utilité des fonctionnalités,  le degré de confiance accordé au système de paiement, etc.

Attendons le verdict!

Sources: http://www.relationclient.net/, http://www.servicesmobiles.fr